MENU

Tout ce qu'il faut savoir sur l'alternance

L'alternance, c'est quoi ?

L'alternance, c'est avant tout, un outil de recrutement : c'est la possibilité de recruter un collaborateur dans des conditions techniques et financières très avantageuses et pratiquement sans contrepartie.

L'alternance, comment cela fonctionne ?

Le principe de l'alternance est simple : une partie du temps de travail du collaborateur est utilisée pour suivre une formation permettant d'obtenir une qualification professionnelle ou un titre. La contribution d'un alternant est donc comparable à celle d'un collaborateur à temps partiel.

Le Contrat de professionnalisation est le cadre contractuel généralement utilisé.

L'alternance, quand y faire appel ?

Vous pouvez initier un contrat d'alternance à n'importe quel moment de l'année. Pour autant, il est préférable de faire correspondre vos besoins avec les débuts de cursus scolaires (dont la majorité est à l'automne) pour avoir le plus de choix possible de candidats. Toutefois, certains cursus, comme les formations qualifiantes, sont accessibles de manière permanente, tout au long de l'année.

Pourquoi choisir l'alternance ?

Il y a deux principales raisons d'avoir recours à l'alternance :

 1. compléter ses équipes pour une durée limitée dans le cadre d'un projet de développement de l'activité de l'entreprise

 2. identifier de futurs collaborateurs tout en les formant à vos méthodes et outils.

L'alternance, comment ça marche ?

Tout d'abord les Temps. C'est très simple, ils sont divisés en 2 : le Temps Entreprise et le Temps Ecole.

Le Temps Entreprise est utilisé pour les missions que vous confiez au jeune et le Temps Ecole est mis à profit pour suivre les cours, selon le référentiel de formation dont vous avez copie.

Ensuite, il faut un tuteur, désigné au sein de l'entreprise, pour suivre la bonne intégration du jeune et s'assurer que la mission se déroule positivement.

Enfin, en coordination régulière avec l'Ecole, le tuteur est également le référent de l'entreprise qui suit la bonne avancée de la scolarité du jeune (emploi du temps, présence aux cours, relevé de notes...)

L'alternance, comment faire ?

Contacter l'Ecole de votre choix tout simplement ! Elle s'occupe de tout.

2 cas sont possibles :

 1. vous connaissez déjà la formation qui correspond aux compétences de votre poste à pourvoir ?

Dans ce cas, vous transmettez simplement votre besoin et l'École vous recommande les profils dont elle dispose.

 2. vous préférez travailler à partir d'une fiche de fonction, d'une fiche de cadrage ou d'un ensemble de missions à confier ?

Vous transmettez ces éléments à l'École et sur cette base, nous vous recommandons les profils, le cursus envisagé par le jeune devenant moins déterminant pour votre choix (sauf si le rythme n'est pas compatible avec le vôtre).

L'alternance, est-ce réversible ?

Oui. Le contrat de professionnalisation est généralement un CDD (il peut être un CDI, mais cela reste exceptionnel). Il est donc possible de le rompre, selon les termes du droit du travail relatif aux CDD (sauf disposition conventionnelle ou contractuelle).

L'alternance, combien ça coute ?

Il y a 3 postes de coûts dans le recours à un alternant : le salaire du collaborateur, les frais de formations et le coût du tutorat.

Dans le cas d'un Contrat de Professionnalisation, le salaire est déterminé librement sachant que le minimum légal dépend de votre OPCA. Il varie généralement entre 55 et 80% du SMIC (ou du SMC) selon l'âge et le niveau d'étude du collaborateur, mais peut monter jusqu'à 100% du SMIC dans certains cas.

Les frais de formation sont soit totalement, soit partiellement pris en charge par l'organisme paritaire collecteur agréé (OPCA), dont vous dépendez. Il faut donc naturellement obtenir l'accord de l'OPCA avant le début du contrat de professionnalisation. Dans le cas d'une prise en charge partielle, la différence est à régler à l'École.

Les frais de formation du tuteur sont également pris en charge intégralement par votre OPCA et peuvent même déclencher (selon les branches) le versement d'une aide à votre entreprise.

Le coût de l'alternance repose donc directement sur le salaire du collaborateur.

Enfin, on notera que :

lorsque le contrat de professionnalisation est un CDD, il n'y a pas d'indemnité de fin de contrat.

le collaborateur en contrat de professionnalisation n'est pas pris en compte dans les effectifs de l'entreprise (sauf pour le calcul du taux AT/MP).