MENU
Bandeau Campus ESUP juin 2017

Master vs Mastère : de quoi parle-t-on ?

L’ambiguïté sémantique et phonétique masque une réalité bien concrète : un master n’est pas un mastère. Et réciproquement !

Le Diplôme National de Master (DNM) est un diplôme d’Etat dépendant du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, délivré exclusivement par des Universités ou des écoles conventionnées avec une Université. Des diplômes visés équivalents au grade de master sont délivrés également par des grandes écoles d’ingénieurs et de commerce. Le Master valide donc cinq années d’études après le Bac, dans un établissement universitaire.

 

A l’ESUP, Master ou Mastère ?

A l’ESUP, comme dans la plupart des écoles de commerce privées, en poursuite après nos BTS, nous proposons à nos étudiants des titres certifiés par le Ministère du Travail, de niveau II et I. Comme ces appellations sont souvent méconnues du grand public, nous les appelons plus communément Bachelors et Mastères, tout simplement pour vous permettre de vous y retrouver plus facilement par rapport au système LMD.

Ainsi, l’ESUP propose à BAC+3 cinq titres certifiés de niveau II (que nous appelons Bachelors) et, à BAC+5, trois titres certifiés de niveau I (appelés Mastères), en formation initiale ou en alternance.

Par exemple, comme tous les Mastères de l’ESUP, notre Mastère « Manager d’unité opérationnelle », dispensé sur nos campus de Rennes et Vannes, est une formation enregistrée au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) en tant que titre certifié de niveau 1. C’est donc un BAC+5 reconnu par l’Etat (Ministère du Travail), créditant son titulaire de 300 ECTS s’il valide ses deux années, exactement comme pour un master. La fiche de cette formation est d’ailleurs publique et disponible sur le site officiel de la Commission Nationale de la Certification Professionnelle.

C’est un gage de crédit pour cette formation, qui distingue l’offre de l’ESUP par rapport à des offres alternatives non reconnues dans d’autres écoles privées.

Qu’indiquer sur son CV ?

Comme pour tout titre RNCP, il est recommandé d’indiquer la mention complète de la formation reconnue par le Ministère du Travail, de l’Emploi et de la Formation Professionnelle : cursus sanctionné par un titre certifié de niveau I de « Manager d’unité opérationnelle » de niveau 1, enregistré au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP), sous l’autorité de l’Association pour le Collège de Paris – ISE (fiche 19412 – code 310 au JO du 07/07/2017).

Cet intitulé, un peu fastidieux en apparence, est bien perçu et compris pas les recruteurs dans les entreprises, qui connaissent la valeur des titres certifiés et des établissements qui les délivrent. Et finalement, n’est-ce pas la plus décisive des reconnaissances ?

 

DEUX MINISTÈRES POUR DEUX RECONNAISSANCES

Il existe deux types de reconnaissances d’Etat en France :

  1. Celle du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche. Il s’agit d’une reconnaissance académique d’un diplôme ou d’un grade universitaire ;

  2. Celle du Ministère du Travail, de l’Emploi et de la Formation Professionnelle. Il s’agit d’une reconnaissance justement de la qualification professionnelle du titulaire.

 

Certains diplômes bénéficient de la double reconnaissance, académique et professionnelle : c’est le cas de tous les BTS et du DCG proposés au sein de l’ESUP.